Comprendre les numéros de châssis et les VINs de nos TVRs

Une question sur les TVR, posez la ici
Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Comprendre les numéros de châssis et les VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 03 mars 2011 17:55

MISE A JOUR LE 29/05/2012

Bonjour,

Suite aux nombreux échanges sur les n°VIN de nos TVRs, je propose de créer 2 topics : un pour clarifier ce qu’est un VIN normalisé et un autre pour essayer de décrypter les différents types de numéros de châssis ou de VIN de nos TVRs. Celui-ci est destiné à décrypter le numéro de châssis ou le VIN de nos TVRs.

Si vous voulez comprendre comment est construit un VIN de manière générale, c’est dans ce Topic

Préambule
Il faut prendre ces informations ci-dessous à titre indicatif car, comme ça déjà été dit dans différents posts du forum, l’attribution des numéros de châssis et des VINs chez TVR était folklorique.
Une structure de numéro de châssis ou de VIN en noir signifie qu'elle a été constatée au moins une fois sur une carte grise, sur une plaque constructeur ou dans un site internet de confiance.
Les textes en rouge sont des hypothèses.


Lorsque TVR est créé en 1947, la notion de VIN n’existe pas, elle apparaît pour la première fois en 1954. Cependant jusqu’en 1981 ce standard n’est pas reconnu par tous les constructeurs automobiles, ainsi chaque constructeur est libre d’utiliser son propre standard. Durant cette période c’est le numéro de châssis, qui est gravé sur le châssis et la plaque de constructeur, qui permet d’identifier le véhicule. Par conséquent TVR utilise également un numéro de châssis, qui n’est pas aligné sur le standard VIN, pour identifier ces voitures.

En 1981, les VINs ont été normalisés comme c’est expliqué dans le chapitre « Comprendre un VIN ». La normalisation des VIN et son usage systématique est une volonté des Etats-Unis. Pour TVR, ce marché est important par conséquent, à partir de 1981, TVR va commencer à utiliser un VIN pour les véhicules exportés aux Etats-Unis afin de répondre aux exigences américaines, plus ou moins aligné sur le standard défini. Cependant le numéro de châssis n’est pas abandonné pour autant. Ainsi jusqu’en Mars 1985 inclus, TVR va utiliser les 2 systèmes (numéro de châssis et VIN).

Est-ce que chaque TVR qui sortait de l’usine avait 2 numéros : 1 numéro de châssis et 1 VIN ? Je ne pense pas. Concernant les Tasmin / Wedge il existe un document qui fait apparaître les numéros de châssis et les VINs, c’est le Parts Manual. Ce document retrace les évolutions du modèle et identifie à partir de quel numéro de châssis et/ou VIN une évolution entre en vigueur (c’est indiqué dans les en têtes). Il faut savoir que seule la Tasmin 280i a été commercialisée aux Etats-Unis. A la lecture de ce document, on s’aperçoit que seules les Tasmin 280i ont reçu des VINs, les modèles avec V8 Rover n’ayant des VIN qu’à partir d’Avril 1985 inclus. C’est ce qui m’amène à penser que parmi les TVRs fabriquées de 1981 à Mars 1985 inclus, seules celles destinées aux marchés américain ont reçu un VIN, les autres ayant uniquement reçu un numéro de châssis. C’est aussi ce qui est indiqué sur cette page d’un blog dédié au Tasmin / Wedge

Cette période de flottement (1981 – Mars 1985 inclus) sur la numérotation des véhicules chez TVR ne concerne que les Tasmin/Wedge qui étaient le seul modèle produit à l’époque par TVR. A partir d’Avril 1985 inclus, TVR utilise uniquement un VIN, sa structure s’alignant complètement sur le standard qu’à partir du milieu de l’année 1985.

On retrouve le VIN sur la carte grise et il est également gravé sur la plaque constructeur et le châssis. C’est pourquoi dans le langage populaire on parle encore de numéro de châssis pour désigner le VIN. Par conséquent ce topic est organisé en 2 chapitres principaux :
  • Le numéro de châssis des TVRs jusqu’à Mars 1985 inclus
  • VIN des TVRs à partir de 1981 inclus
Dans ce topic, certains termes ont une signification précise :
  • Modèle : par exemple Chimaera, Griffith
  • Version : par exemple Chimaera 500, Griffith 430
Si vous ne souhaitez pas lire tout le topic vous trouverez ci-après des schémas qui récapitulent les différents numéros de châssis ou VINs pour les TVR
  • Rose : Architecture Gm – Gc –Gns
  • Rouge : Architecture SH9… ou TV9…
  • Bleu : Architecture SA9 / VDS1 / VIS1
  • Orange : Architecture SDL / VDS1 / VIS2
  • Vert : Architecture SDL / VDS2 / VIS3
  • Jaune : Architecture PRW / VDS2 / VIS3
Grantura, Griffith, Vixen et Tuscan

Image

Série M et Tasmin/Wedge

Image

Série S, Griffith, Chimaera, Cerbera, Tuscan, Tamora, T350 et Sagaris

Image




Le numéro de châssis des TVR jusqu’à Mars 1985 inclus

Généralités
Pour cette période on parle de numéro de châssis, même s’il est difficile de trouver une logique, puisque TVR était libre de choisir son format. De plus il faut attendre l’arrivée de Martin Lilley à la tête de TVR (Hiver 1965) pour que les structures de numéros de châssis se stabilisent et soient relativement normées. On peut cependant dégager des éléments constants dans les numéros de châssis que j’ai pu voir sur les modèles de TVR d’avant Mars 1985 inclus. Il faut donc rester prudent avec ce qui est énoncé dans ce chapitre, même si je pense ne pas être trop loin de la vérité, ainsi on peut retrouver les 3 groupes de caractères suivants :
  • Gc : Ce groupe de caractère permet d’identifier le type de châssis. Nombre de caractères : 1 à 3
  • Gm : Ce groupe de caractères permet d’identifier le moteur. Il fait soit référence à l’origine du moteur (Ford ou Triumph) ou au nombre de cylindres. Nombre de caractères : 1 à 3
  • Gns : Ce groupe de caractères regroupe le numéro de série. Nombre de caractères : 1 à 4
L’ordre dans lequel apparaisse ces groupes de caractères n’est pas figé et peut varier d’un modèle de TVR à l’autre, voir même entre versions d’un même modèle. De plus parfois le caractère « / » peut apparaître dans le numéro de châssis. Je présente ci-dessous les valeurs possibles pour chacun de ces groupes de caractères. Le caractère « ø » (vide) signifie qu’il n’y a pas de valeur.

Gc (châssis)
  • Grantura : Les valeurs ci-dessous sont celles que l’on retrouve généralement, mais il peut y en avoir d’autres.
    • mk1, mk2 et mk2a : « 7 »
    • mk3 et mk3 1800 : « ø »
    • mk3 1800s : « 5 »
    • mk4 : « ø »
  • Griffith :
    • Série 200 et Série 400 : « 5 »
    • Série 400 : « GB »
  • Vixen
    • S1 : « VX »
    • S2, S3 et 1300 : « LVX »
    • 2500 et S4 : « ø »
  • Tuscan
    • V6 : « LVX »
    • V8 et V8 SE : « 5 »
    • V8 SE Large Wheel Base : « LWB »
    • V8 SE Large Wheel Base « Wide Body » : « MAL » pour MArtin Lilley
  • Série M
    • Châssis de série M : « M »
  • Tasmin / Wedge
    • Coupé S1, 2 places : « FH »
    • Coupé S2, 2 places :
      • « FH » + suffixe « T »
      • « 2FH »
    • Coupé 2+2 : « FH » + suffixe « 2 »
    • Cabriolet : « DH »

Gm (moteur)
  • Grantura : Les valeurs ci-dessous sont celles que l’on retrouve généralement, mais il peut y en avoir d’autres.
    • mk1, mk2, mk2a
      • « C » : Coventry Climax (FWA et FWE)
      • « FS » : Ford 100E Sidevalve
      • « F » : Ford Kent (105E et 109E)
      • « B » : BMC B-Series (1489 cm3, 1588 cm3 et 1622 cm3)
    • mk3 : « 8 » : BMC B-Series (1622 cm3)
    • mk3 1800 : « 9 » : BMC B-Series (1798 cm3)
    • mk3 1800S : « 65 » : BMC B-Series (1798 cm3)
    • mk4 : « 18 » : BMC B-Series (1798 cm3)
  • Griffith :
    • « 200 » : Série 200
    • « 400 » ou « 200 »: Série 400
  • Vixen
    • S1 :
      • « F » : Ford Kent
      • « B » : BMC B-Series (1798 cm3)
    • S2 : « F » ou « 4 » : Ford Kent, 4 cylindres
    • S3 : « 4 » : Ford Kent, 4 cylindres
    • 1300 : « S » ou « 4S » : Triumph I4, 4 cylindres
    • 2500 : « 6T » ou « T » : Triumph I6, 6 cylindres
    • S4 : « 4 » : Ford Kent, 4 cylindres
  • Tuscan
    • V6 : « 6 » : Ford Essex, 6 cylindres
    • V8 & V8 SE : « 200 » : Ford Windsor V8 & Ford Windsor V8 HiPo
    • V8 SE Large Wheel Base : « ø »
    • V8 SE Large Wheel Base « Wide Body » : « ø »
  • Série M
    • « F » : Ford Kent et Essex
    • « T » : Triumph
  • Tasmin/Wedge
    • « FI » : Ford V6 Cologne (2792 cm3), Injection essence
    • « 2L » : Ford Pinto 2 Litres (1993 cm3)
    • « RI » : V8 Rover (3528 cm3 & 3905 cm3), Injection essence
    • « RI390 » : V8 Rover (3905 cm3), Injection essence

Gns (numéro de série)
Ce groupe de caractères est composé uniquement de chiffres. Il semble que le numéro était incrémenté dès qu’une TVR était produite quelque soit le modèle ou la version de modèle.
  • Grantura :
    • mk1 : 1 à 3 caractères
    • mk2, mk2a, mk3, mk3 1800 et mk4 : 3 caractères
    • mk3 1800S : 4 caractères
  • Griffith :
    • Série 200 : 3 caractères
    • Série 200 : 3 caractères
    • Série 400 : 3 ou 4 caractères
  • Vixen :
    • S1 : 3 caractères
    • S2, S3, 1300 et 2500 : 4 caractères
  • Tuscan : 4 caractères
  • Série M : 4 caractères
  • Tasmin / Wedge : 4 caractères
Avant l’arrivée de Martin Lilley, les numéros de série étaient sur 3 caractères et pouvaient redémarrer à 001 à chaque changement de version. Pour les Griffith 400 produites pour le marché du Royaume-Uni dans l’année 1965, les numéros de série étaient sur 4 caractères et démarraient à 5001.

La première TVR produite sous l’ère Lilley a reçu le numéro 001, le numéro étant augmenté d’une unité à chaque nouvelle TVR quelque soit le modèle ou la version. Lors du passage de la Vixen S1 à S2, le numéro de série est passé de 3 à 4 caractères en étant augmenté de 1000 (la dernière Vixen S1 a le numéro de série 233, la première Vixen S2 a le numéro de série 1234). A la sortie de la Tasmin en 1980, les numéros de série ont démarré à 5001 (la dernière série M avait le numéro de série 4968).



Numéro de châssis par modèle de TVR
Pour chaque modèle de TVR d’avant Mars 1985 inclus, je liste ci-dessous les structures de numéros de châssis possibles.

Grantura
Pour la Grantura, les architectures de numéro de châssis sont les suivantes :
  • Gc / Gm / Gns : mk1, mk2 et mk2a
  • Gm / Gns : mk3 et mk3 1800
  • Gm / Gc / Gns : mk3 1800S
  • Gm / Gns : mk4
Pour la Grantura, les structures de numéro de châssis connues pour le moment, sont les suivantes :
  • 7/FS/*** : mk1, Ford 100E Sidevalve (1958 – 1960)
  • 7/C/*** : mk1, mk2 et mk2a, Coventry Climax FWA et FEW (1958 -1962)
  • 7/B/*** : mk1, mk2 et mk2a, BMC B-Series 1489 cm3, 1588 cm3 et 1622 cm3 (1960 – 1962)
  • 7/F/*** : mk2 et mk2a, Ford Kent 105E et 109E (1960 – 1962)
  • 8/*** : mk3, BMC B-Series 1622 cm3 (1962 – 1963)
  • 9/*** : mk3 1800, BMC B-Series 1798 cm3 (1963 – 1965)
  • 65/5/**** : mk3 1800S, BMC B-Series 1798 cm3 (1964 – 1966)
  • 18/*** : mk4, BMC B-Series 1798 cm3 (1966 – 1967)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents numéros de châssis pour les Grantura
  • Rose : Architecture Gm – Gc -Gns
Image


Griffith
Pour la Griffith, les architectures de numéro de châssis sont les suivantes :
  • Gm / Gc / Gns : Série 200 et 400
Pour la Griffith, les structures de numéro de châssis connues pour le moment, sont les suivantes :
  • 200/5/*** : Série 200 (1963 – 1964)
  • 400/5/*** : Série 400 (1964 – 1965)
  • 200/GB/**** : Série 400 (1965)
  • 200/5/*** : Série 400 (1966 – 1967)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents numéros de châssis pour les Griffith
  • Rose : Architecture Gm – Gc -Gns
Image


Vixen
Pour la Vixen, les architectures de numéro de châssis sont les suivantes :
  • Gc Gns / Gm : S1, S2, S3 et 1300
  • Gns / Gm : 2500
  • Gns Gm : S4
Pour la Vixen, les structures de numéro de châssis connues pour le moment, sont les suivantes :
  • VX***/* : S1 (1967 – 1968 avec les numéros de série de 117 à 233)
  • LVX****/* : S2 (1968 – 1970 avec les numéros de série de 1234 à 1736, le caractère après le « / » a débuté par « F » pour finir par « 4 ». Pour les quelques Vixen S2 avec un moteur BMC-B Series, ce caractère est « B »)
  • LVX****/4 : S3 (1970 – 1972 avec les numéros de série de 1737 à 2239)
    ****/** : 2500 (1970 – 1973 avec les numéros de série de 1745 à 2703, les caractères après le « / » ont débuté par « 6T » pour finir par « T »)
  • LVX****/** : 1300 (1971 – 1972 avec les numéros de série de 1992 à 2557, les caractères après le « / » ont débuté par « S » pour finir par « 4S »)
  • ****/4 : S4 (1972 – 1973 avec les numéros de série de 2271 à 2597)
Pour les évolutions, je pense que ce sont les événements ont été les suivants :
  • En 1967, la Vixen S1 est présenté avec un châssis dont l’empattement est égal à 2172 mm. Gc = « VX »
  • En 1968, la Vixen S2 est présenté avec un châssis rallongé dont l’empattement est égal à 2286 mm. Gc = « LVX »
  • En 1969, la Tuscan V6, qui partage le même châssis que la Vixen est lancé. Afin de distinguer les 2 moteurs Ford (Kent et Essex), le Gm sur la Vixen passe de « F » à « 4 » tandis que le Gm de la Tuscan V6 est égal à « 6 ».
  • Les Vixen 2500 et 1300 utilisent à la fois des châssis de Vixen et des châssis de série M, qui est en cours de développement à l’époque. Par conséquent le Gc n’apparait plus au début du numéro de châssis.
  • Le « S » ajouté eu Gm au Vixen 1300 signifie certainement « Spitfire » pour l’origine du moteur. Je n’ai pas d’explication pour le changement de Gm « S » à « 4S »
  • Les Vixen S4 ont toutes reçu des châssis de série M. Parfois le numéro frappé sur le châssis diverge de celui qui est sur la carte grise (ou V5 pour les anglais). Ainsi le numéro frappé reprend les mêmes 4 premiers caractères mais il est suivi des 2 caractères « FM » qui signifie comme pour les séries M : Ford et série M
Le schéma ci-dessous récapitule les différents numéros de châssis pour les Vixen
  • Rose : Architecture Gm – Gc -Gns
Image


Tuscan
Pour la Tuscan, les architectures de numéro de châssis sont les suivantes :
  • Gm / Gc / Gns : V8 et V8 SE
  • Gc Gns : V8 SE LWB
  • Gc Gns : V8 SE LWB WB
  • Gc Gns / Gm : V6
Pour la Tuscan, les structures de numéro de châssis connues pour le moment, sont les suivantes :
  • 200/5/*** : V8 et V8 SE (1967)
  • LWB*** : V8 SE LWB (1967 – 1968)
  • MAL*** : V8 LWB WB (1968 – 1970)
  • LVX****/6 : V6 (De 1969 à 1971 avec les numéros de 1283 à 2134)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents numéros de châssis pour les Tuscan
  • Rose : Architecture Gm – Gc -Gns
Image


Série M
Pour la série M, les architectures de numéro de châssis sont les suivantes :
  • Gns Gm Gc : Toutes les séries M
Pour la série M, les structures de numéro de châssis connues pour le moment, sont les suivantes :
  • ****FM : 1600M (De 1972 à 1973 avec les numéros de 2288 à 2623, de 1975 à 1977 avec les numéros de 3384 à 3938)
  • ****TM : 2500M (De 1972 à 1977 avec les numéros de 2240 à 4094, le prototype avait le VIN suivant 2090T)
  • ****FM : 3000M (De 1972 à 1979 avec les numéros de 2410 à 4940)
  • ****FM : Taimar (De 1976 à 1979 avec les numéros de 3838 à 4966)
  • ****FM : 3000S (De 1978 à 1979 avec les numéros de 4286 à 4968)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents numéros de châssis pour les séries M
  • Rose : Architecture Gm – Gc -Gns
Image


Tasmin / Wedge
Pour la Tasmin / Wedge, les architectures de numéro de châssis sont les suivantes :
  • Gc Gns Gm : Toutes les Tasmin / Wedge
Pour la Tasmin / Wedge, les structures de numéro de châssis connues pour le moment, sont les suivantes :
  • FH****FI : Tasmin 280 Coupé S1 (Avec les numéros de 5001 à 5196)
  • FH****FI2 : Tasmin 280 Coupé 2+2 (A partir du numéro de série 5113)
  • DH****FI : Tasmin 280 Cabriolet (A partir du numéro de série 5098)
  • FH****FIT : Tasmin 280 Coupé S2 (A partir du numéro de série 5211)
  • 2FH****FI : Tasmin 280 Coupé S2 (A partir du numéro de série 5232)
  • FH****2L : Tasmin 200 Coupé
  • DH****2L : Tasmin 200 Cabriolet
  • DH****RI : Tasmin 350i Cabriolet S1
  • FH****RI : Tasmin 350i Coupé S1
  • FH****RI2 : Tasmin 350i Coupé S1 2+2
  • DH****RI*** : 390SE S1
La dernière TVR produite avec un numéro de châssis est une Tasmin 280i Cabriolet avec le numéro « DH6040FI ». Le prototype de la S2 des Tasmin 350i et 390SE a le numéro de série suivant : DH5980RI. Par contre cette version n’a été mis en production qu’en Avril 1985 donc leur structure de VIN est celle décrite dans le chapitre « VIN des TVRs à partir de 1981 inclus ».

Le tableau de synthèse présentant ces structures de numéro de châssis est présenté plus loin dans le chapitre qui suit.




Le VIN des TVR à partir de 1981 inclus
A partir de 1981 et jusqu’à Mars 1985 inclus, TVR utilise un VIN pour les véhicules exportés aux Etats-Unis. A partir d’Avril 1985 inclus, TVR n’utilise plus que des VINs pour identifier les véhicules et à partir du milieu de l’année 1985, la structure est alignée sur le standard.
Donc de 1981 jusqu’au milieu de l’année 1985, TVR a utilisé différentes structures de VIN plus ou moins aligné sur le standard. Ces structures de VIN ont été utilisées sur les TVRs destinées au marché américain, et donc que sur les Tasmin 280i. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de VIN utilisé durant cette époque :
  • SH9TA13A2DBDH1001
  • TV9RF28P7FBDH1238
  • TV9RF28P4FBDH1280RI
La première structure de VIN utilisée par TVR est celle qui commence par « SH9 » (apparemment jusqu’en 1983), par la suite c’est la structure qui commence par « TV9 » qui est rentrée en vigueur. Ces VIN peuvent être interprétés suivant la norme en vigueur à l’époque, même si certains caractères restent flous :
WMI :
  • « SH9 » : Les 2 premiers caractères « SH » identifient le pays de construction de la voiture à savoir le Royaume-Uni. Le caractère « 9 » identifient qu’il s’agit d’un constructeur fabricant moins de 500 exemplaires par an.
  • « TV9 » : Les 2 premiers caractères « TV » signifient TVR. Le caractère « 9 » identifient qu’il s’agit d’un constructeur fabricant moins de 500 exemplaires par an.
VDS :
  • « TA13A2 » : Les 2 premiers caractères « TA » signifient « Tasmin ». Le dernier caractère est la clé de contrôle
  • « RF28P7 » : Les caractères « 28 » identifient le moteur « V6 Ford Cologne 2,8 litres ». Le caractère « P » peut signifier « Petrol » Le dernier caractère est la clé de contrôle
VIS : l’interprétation est identique quelque soit le VIN
  • « DBDH1001 » : Le premier caractère « D » identifie l’année de construction. Le caractère « B » identifie le lieu de fabrication «à savoir « Blackpool ». Les caractères « DH » identifient le type de carrosserie à savoir « DropHead ». Les 4 derniers caractères sont le numéro de série, celui-ci démarrant à 1001. Le numéro de série est réinitialisé chaque nouvelle année à 1001
A noter que les numéros de série du VIN ne suivent pas l’ordre des numéros de série utilisés dans le numéro de châssis quand les 2 systèmes étaient en vigueur. Enfin le suffixe « RI » est apparu à partir d’Avril 1985 inclus (date d’arrêt d’utilisation du numéro de châssis), pour identifier les Tasmin équipés du V8 Rover. TVR a commencé à utiliser uniquement le VIN à partir de la TVR avec le VIN suivant : « TV9RF28P4FBDH1280RI ».

Pour les VINs je nommerai les caractères en les identifiant par rapport à leur position en partant de la gauche. Par exemple le caractère de contrôle est en position 9 ce qui veut dire qu’il s’agit du 9ème caractère en partant de la gauche.

Généralités
Suite aux éléments que j’ai récupérés, vous trouverez ci-dessous les principaux faits marquants en ce qui concerne l’évolution du VIN des TVRs à partir du milieu de l’année 1985.

WMI (position 1 à 3)
Pour les TVR, il y a eu au moins 3 WMI différents (World Manufacturer Identifier) qui sont :
  • SA9 : Véhicule fabriqué en Angleterre à moins de 500 exemplaires par an
  • SDL : Véhicule fabriqué par TVR Engineering en Angleterre à plus de 500 exemplaires par an
  • PRW : Véhicule fabriqué par TVR Engineering en Malaisie
Le caractère « S » en position 1 signifie que le véhicule a été fabriqué en Europe. « SA » et « SD » indique qu’il a été fabriqué en Angleterre.
« SA9 » ne permet d’identifier TVR à proprement parler. En effet il indique simplement que ce véhicule a été construit en Angleterre par un constructeur fabriquant moins de 500 exemplaires par an. Ainsi « SA9 » est utilisé par d’autres constructeurs comme Morgan par exemple. L’identification du constructeur se fait avec le suffixe de WMI que l’on retrouve dans le VIS.
A l’inverse « SDL » identifie que le véhicule a été fabriqué par TVR Engineering.
La bascule de « SA9 » vers « SDL » semble s’être produite vers la fin de l’année 1990. Pour le moment tous les VINs que j’ai rencontrés avant 1990 inclus commencent par SA9. Ceux d’après 1991 inclus commencent tous par SDL. Les modèles affectés par cette bascule sont les séries S et les dernières Tasmin/Wedge.
On pourrait en conclure que TVR a donc dépassé les 500 voitures en 1990, et bien non ! En se basant sur les chiffres de production que fournit John Tipler dans son livre (TVR, the complete story, 1994), TVR a dépassé les 500 voitures en 1988. En 1987, TVR a produit 322 voitures ; en 1988 TVR a produit 711 voitures et les années suivantes, la production ne descendra pas en dessous de 700 voitures. L’administration anglaise a peut être laissée passer le premier dépassement puis, voyant que cela n’était pas ponctuel, a attribué un nouveau WMI à TVR..
En 1998, afin de développer de nouveaux marchés d'exportation, TVR ouvre une nouvelle usine à Port Kelang, juste à l'extérieur de Kuala Lumpar en Malaisie. Cette usine ne produisait que des Chimaera et bien que le marché Malaisien soit en plein essor, la majorité de la production était exporté vers l'Australie, le Japon, l’Afrique du Sud, et aussi l’Angleterre ! Les TVR produites dans cette usine ont un WMI égale à « PRW ».


VDS (position 4 à 9)
Pour les TVRs, j’ai identifié pour le moment 2 structures différentes de VDS (Vehicule Descriptor Section) :

Structure VDS 1 (1985 – 1997)
  • Position 4 : Ce caractère identifie le type de carrosserie, il peut prendre les valeurs suivantes :
    • « D » : DropHead en Anglais pour un type carrosserie « cabriolet »
    • « F » : FixedHead en Anglais pour un type carrosserie « coupé »
  • Position 5 : Ce caractère identifie le modèle de TVR, il peut prendre les valeurs suivantes :
    • « H » ou « E » : Tasmin / Wedge (je n’ai pas encore compris ce qui différencie le H du E)
    • « S » : Série S
    • « G » : Griffith
    • « C » : Chimaera
    • « A » : Cerbera
  • Position 6 et 7 : Ces caractères identifient le type de moteur. Pour les V8 Rover, il ne permet pas de savoir si le moteur est HC (High Cam) ou BV (Big Valve). C’est le numéro d’identification moteur qui le permet :
    • Modèle sans option catalyseur : les 2 caractères indiquent la cylindrée en décilitre.
      • V6 Ford Cologne
        • « 28 » : 2,8 litres
        • « 29 » : 2,9 litres
      • V8 Rover
        • « 35 » : 3,5 litres
        • « 40 » : 4 litres
    • Modèle avec option catalyseur ou catalyseur de série (A partir de l’année 1993, les catalyseurs sont obligatoires : législation européenne) :
      • Position 6 : Ce caractère identifie si le moteur est catalysé :
        • « C » pour « Catalysed »
        • « N » pour « Normal » ou « No catalysed »
      • Position 7 : Ce caractère identifie le type de moteur (une valeur correspond à une cylindrée du moteur) :
        • V6 Ford Cologne
          • « 2 » : 2,9 litres
        • V8 Rover
          • « 3 » : 4,3 litres
          • « 4 » : 4 litres
          • « 5 » : 4,5 litres ou 5 litres
        • Speed8 (AJP V8)
          • « 2 » : 4,2 litres
          • « 5 » : 4,5 litres
  • Position 8 : Ce caractère identifie le type de carburant, pour les TVRs il n’a qu’une seule valeur : « P » pour « Petrol » comme essence
  • Position 9 : Ce caractère est le caractère de contrôle, son calcul est expliqué dans le post sur le décodage de VIN.
Structure VDS 2 (1998 – 2006)
  • Position 4 : Ce caractère identifie modèle de TVR, il peut prendre les valeurs suivantes :
    • « A » : Griffith
    • « B » : Chimaera
    • « C » : Cerbera
    • « E » : Tuscan
    • « F » : T350 et Tamora
    • « S » : Sagaris
  • Position 5 : Ce caractère identifie :
    • Pour toutes les TVR sauf les Tamora et les T350, une génération de modèle, que nous appelons plus communément « mk1 », « mk2 »,...
    • Les Tamora (la valeur est alors « A ») et les T350 (la valeur est alors « B » ou « C »)
  • Position 6 : Ce caractère identifie un type du moteur :
    • « 0 » : V8 Rover
    • « 1 » : AJP
  • Position 7 : Ce caractère identifie la cylindrée du moteur par type moteur.
    • V8 Rover. Ce caractère ne permet pas de savoir si le moteur est HC (High Cam) ou BV (Big Valve). C’est le numéro d’identification moteur qui le permet :
      • « 1 » : 400 (4 litres)
      • « 2 » : 430 (4,3 litres)
      • « 3 » : 450 (4,5 litres)
      • « 4 » : 500 (5 litres)
    • AJP
      • « 2 » : Speed8 4,2 litres
      • « 5 » : Speed8 4,5 litres
      • « 6 » : Speed6 4 litres
      • « 7 » : Speed6 3,6 litres
  • Position 8 : Ce caractère identifie aussi l’origine du moteur : « R » pour Rover et « A » pour « AJP »
  • Position 9 : Ce caractère est le caractère de contrôle, son calcul est expliqué dans le post sur le décodage de VIN.
La bascule de la structure VDS 1 vers la structure VDS 2 semble s’être produite au changement d’année 1997/1998. Pour le moment tous les VINs que j’ai rencontré avant 1997 inclus, ont un VDS de structure 1 ; ceux après 1998 inclus ont un VDS de structure 2. Il semble que ce soit lié à l’homologation européenne de la Chimaera. Peut être que TVR a été contraint de revoir l’architecture de son VDS à cause de cette homologation. Les modèles affectés par cette bascule sont les Griffith, les Chimaera et les Cerbera.


VIS (position 10 à 17)
Pour les TVRs, j’ai identifié pour le moment 3 structures différentes de VIS (Vehicule Identifier Section) :

Structure VIS 1 (1985 – 1990)
Cette structure concerne tous les VIN dont le WMI est égale à « SA9 »
  • Position 10 : Ce caractère identifie l’année de fabrication. Les valeurs possibles sont listées dans le post sur le décodage de VIN.
  • Position 11 : Ce caractère identifie normalement le lieu de fabrication soit « B » comme Blackpool mais j’ai vu d’autres valeurs. Dans ce cas il identifie peut être le mois de fabrication comme pour la structure VIS 2.
  • Position 12 à 14 : Ces caractères sont le suffixe WMI soit « 019 » et indiquent que le véhicule a été fabriqué par TVR
  • Position 15 à 17 : Ces caractères identifient le numéro de série, c'est-à-dire l’ordre de fabrication dans l’année, tous modèles de TVR confondus. Ils commencent à 100
Structure VIS 2 (1991 – 1997)
Cette structure concerne tous les VIN dont le WMI est égale à « SDL » et avant le passage à la structure VDS 2 (1997/1998).
  • Position 10 : Ce caractère identifie l’année de fabrication. Les valeurs possibles sont listées dans le post sur le décodage de VIN.
  • Position 11 : Ce caractère identifie le mois de fabrication dans l’année. Il peut prendre les valeurs de « A » à « M » (le « I » est interdit dans les VINs).
  • Position 12 à 13 : Ces caractères identifient le lieu de fabrication, ils prennent les valeurs « 01 » pour Blackpool.
  • Position 14 à 17 : Ces caractères identifient le numéro de série, c'est-à-dire l’ordre de fabrication dans l’année, tous modèles de TVR confondus. Ils commencent à 1000
Structure VIS 3 (1998 – 2006)
Cette structure concerne tous les VIN dont le WMI est égale à « SDL » ou « PRW » et après le passage à la structure VDS 2 (1997/1998).
  • Position 10 : Ce caractère identifie l’année de fabrication. Les valeurs possibles sont listées dans le post sur le décodage de VIN.
  • Position 11 : Ce caractère identifie le lieu de fabrication :
    • « B » comme Blackpool
    • « M » comme Malaysia
  • Position 12 à 13 : Ces caractères n’ont pas de signification particulière, ils prennent toujours les valeurs « 00 ».
  • Position 14 à 17 : Ces caractères identifient le numéro de série, c'est-à-dire l’ordre de fabrication dans l’année, tous modèles de TVR confondus. Il commence à 1000

Synthèse
En conséquence les différentes structures de VIN possibles sont :
  • SH9…
  • TV9…
  • SA9 VDS1 VIS1
  • SDL VDS1 VIS2
  • SDL VDS2 VIS3
  • PRW VDS2 VIS3


VIN par modèle de TVR
Pour chaque modèle de TVR, je liste ci-dessous les valeurs possibles des caractères dans le VIN quand cela est possible. Pour chaque modèle je fais une liste des différents VINs possibles en y associant dans la mesure du possible les versions ainsi que leur période d’existence

Tasmin / Wedge
WMI
  • Position 1 à 3 :
    • « SA9 »
    • « SDL »
VDS
  • Position 4 : « D » ou « F »
  • Position 5 : Type de modèle :
    • « H » : Tasmin
    • « E » : Wedge
  • Position 6 et 7 : Moteur :
    • Rover V6 Ford Cologne 2,8 litres : « 28 »
    • Rover V8 3,5 litres : « 35 »
    • Rover V8 4 litres : « 40 »
    • Rover V8 4 litres non catalysé : « N4 »
    • Rover V8 4,5 litres non catalysé : « N5 »
  • Position 8 :Type de carburant : « P »
  • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Structure VIS 1
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Lieu de fabrication ou mois de fabrication : *
    • Position 12 à 14 : suffixe WMI : « 019 »
    • Position 15 à 17 : Numéro de série : ***
  • Structure VIS 2
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Mois de fabrication : *
    • Position 12 à 13 : « 01 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la Tasmin / Wedge, les structures de VIN connues pour le moment, sont les suivantes :
  • SH9… : Tasmin 280i (1981 - 1985)
  • TV9… : Tasmin 280i (1981 - 1985)
  • TV9… : Tasmin 350i S2 (1985)
  • TV9… : 390SE S2 (1985)
  • SA9DH28P***019*** : Tasmin 280 Cabriolet (1985 – 1988)
  • SA9FH28P***019*** : Tasmin 280 Coupé S2 (1985 – 1987)
  • SA9FH28P***019*** : Tasmin 280 Coupé S2, 2+2 (1985)
  • SA9DH35P***019*** : Tasmin 350i Cabriolet S2 (1985 – 1990)
  • SA9FH35P***019*** : Tasmin 350i Coupé S2 (1985 – 1987)
  • SA9DE40P***019*** : 400SE (1988 – 1991)
  • SA9DEN4P***019*** : 400SE (1988 – 1991)
  • SDLDEN5P***01**** : 450SEAC (1990 - 1991)
Comme expliqué plus haut les versions S1 de la Tasmin 350i et 390SE adopte les structures de numéro de série exposées dans le chapitre « Numéro de série des TVRs jusqu’à Mars 1985 inclus », comme le prototype de la version S2.

Le schéma ci-dessous récapitule les différents VINs pour les Tasmin/Wedge
  • Rose : Architecture Gm – Gc -Gns
  • Rouge : Architecture SH9… ou TV9…
  • Bleu : Architecture SA9 / VDS1 / VIS1
  • Orange : Architecture SDL / VDS1 / VIS2
Image


Série S
WMI
  • Position 1 à 3 :
    • « SA9 »
    • « SDL »
VDS
  • Position 4 : Type de carrosserie : « D »
  • Position 5 : Type de modèle : « S »
  • Position 6 et 7 : Moteur :
    • Ford V6 Cologne 2.8 litres : « 28 »
    • Ford V6 Cologne 2.9 litres non catalysé : « 29 » ou « N2 »
    • Ford V6 Cologne 2.9 litres catalysé : « C2 »
    • Rover V8 4 litres non catalysé : « N4 »
    • Rover V8 4 litres catalysé : « C4 »
  • Position 8 : Type de carburant : « P »
  • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Structure VIS 1
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Lieu de fabrication ou mois de fabrication : *
    • Position 12 à 14 : « 019 »
    • Position 15 à 17 : Numéro de série : ***
  • Structure VIS 2
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Mois de fabrication : *
    • Position 12 à 13 : « 01 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la série S, les structures de VIN connues pour le moment, sont les suivantes :
  • SA9DS28P***019*** : S1, S1.5 (1986 – 1989)
  • SA9DS29P***019*** : S2, S3, S1.5 (1988 – 1990)
  • SA9DSN2P***019*** : S2, S3 (1990)
  • SA9DSC2P***019*** : S3C, (1990)
  • SDLDSN2P***01**** : S3 (1991 – 1992)
  • SDLDSC2P***01**** : S3C, S4 (1991 – 1994)
  • SDLDSN4P***01**** : V8S (1991 – 1992)
  • SDLDSC4P***01**** : V8SC (1991 – 1994)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents VINs pour la Série S
  • Bleu : Architecture SA9 / VDS1 / VIS1
  • Orange : Architecture SDL / VDS1 / VIS2
Image

Pour les codes moteur je pense (je n’ai pas d’informations là-dessus) que les choses se sont déroulés de la manière suivante :
  • Au début de la commercialisation de la série S il n’y avait pas d’option « catalyseur », les codes moteurs de l’époque étaient 28 et 29
  • En 1990, TVR a proposé l’option « catalyseur », les codes moteurs ont évolués vers « N2 » et « C2 »
  • En 1991 la V8S est sortie avec l’option « catalyseur » et les codes moteurs pour ce modèle étaient alors « N4 » et « C4 »
  • En 1993, le montage de catalyseur était rendu obligatoire par la législation européenne donc les codes moteurs étaient « C2 » et « C4 »



Griffith
WMI
  • Position 1 à 3 : « SDL »
VDS
  • Structure VDS 1
    • Position 4 : Type de carrosserie : « D »
    • Position 5 : Type de modèle : « G »
    • Position 6 et 7 : Moteur :
      • Rover V8 4 litres non catalysé : « N4 »
      • Rover V8 4 litres catalysé : « C4 »
      • Rover V8 4,3 litres non catalysé: « N3 »
      • Rover V8 4,3 litres catalysé: « C3 »
      • Rover V8 5 litres : « C5 »
    • Position 8 : Type de carburant : « P »
    • Position 9 : Clé de contrôle : *
  • Structure VDS 2
    • Position 4 : Type de véhicule : « A »
    • Position 5 : Génération de modèle : mk1 : « A »
    • Position 6 et 7 : Moteur :
      • V8 Rover 5 litres : « 04 »
    • Position 8 : Type Moteur : « R »
    • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Structure VIS 2
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Mois de fabrication : *
    • Position 12 à 13 : Lieu de fabrication : « 01 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
  • Structure VIS 3
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Lieu de fabrication : « B »
    • Position 12 et 13 : « 00 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la Griffith, les structures de VIN connues pour le moment, sont les suivantes :
  • SDLDGN4P***01**** : Griffith 400 non catalysé (1991 – 1992)
  • SDLDGC4P***01**** : Griffith 400 catalysé (1991 – 1993)
  • SDLDGN3P***01**** : Griffith 430 non catalyse (1991 – 1992)
  • SDLDGC3P***01**** : Griffith 430 catalysé (1991 – 1993)
  • SDLDGC5P***01**** : Griffith 500 (1993 – 1997)
  • SDLAA04R**B00**** : Griffith 500 et 500SE(1998 – 2002)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents VINs pour la Griffith
  • Orange : Architecture SDL / VDS1 / VIS2
  • Vert : Architecture SDL / VDS2 / VIS3
Image

A partir de 1994, seule la Griffith 500 est produite qui est apparu l'année précédente (1993)


Chimaera
WMI
  • Position 1 à 3 : « SDL »
  • Position 1 à 3 : « PRW »
VDS
  • Structure VDS 1
    • Position 4 : Type de carrosserie : « D »
    • Position 5 : Type de modèle : « C »
    • Position 6 et 7 : Moteur :
      • V8 Rover 4 litres : « C4 »
      • V8 Rover 4,3 litres : « C3 »
      • V8 Rover 4,5 litres : « C5 »
      • V8 Rover 5 litres : « C5 »
    • Position 8 : Type de carburant : « P »
    • Position 9 : Clé de contrôle : *
  • Structure VDS 2
    • Position 4 : Type de véhicule : « B »
    • Position 5 : Génération de modèle : « A » (pour toutes les versions y compris les FaceLift1&2 et les RearLift)
    • Position 6 et 7 : Moteur :
      • V8 Rover 4 litres : « 01 »
      • V8 Rover 4,3 litres : « 02 »
      • V8 Rover 4,5 litres : « 03 »
      • V8 Rover 5 litres : « 04 »
    • Position 8 : Type Moteur : « R »
    • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Structure VIS 2
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Mois de fabrication : *
    • Position 12 et 13 : Lieu de fabrication : « 01 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
  • Structure VIS 3
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Lieu de fabrication :
      • Blackpool : « B »
      • Malaysia : « M »
    • Position 12 et 13 : « 00 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la Chimaera, les structures de VIN connues pour le moment, sont les suivantes :
  • SDLDCC4P***01**** : Chimaera 400 (1992 – 1997)
  • SDLDCC3P***01**** : Chimaera 430 (1992 – 1994)
  • SDLDCC5P***01**** : Chimaera 450 (1996 – 1997)
  • SDLDCC5P***01**** : Chimaera 500 (1994 – 1997)
  • SDLBA01R**B00**** : Chimaera 400 (1998 – 2001)
  • SDLBA03R**B00**** : Chimaera 450 (1998 – 2002)
  • SDLBA04R**B00**** : Chimaera 500 (1998 – 2002)
  • PRWBA01R**M00**** : Chimaera 400 (1998 – 2001)
  • PRWBA03R**M00**** : Chimaera 450 (1998 – 2003)
  • PRWBA04R**M00**** : Chimaera 500 (1998 – 2003)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents VINs pour la Chimaera
  • Orange : Architecture SDL / VDS1 / VIS2
  • Vert : Architecture SDL / VDS2 / VIS3
  • Jaune : Architecture PRW / VDS2 / VIS3
Image


Cerbera
WMI
  • Position 1 à 3 : « SDL »
VDS
  • Structure VDS 1
    • Position 4 : Type de carrosserie : « F »
    • Position 5 : Type de modèle : « A »
    • Position 6 et 7 : Moteur :
      • AJP8 (Speed8) 4,2 litres : « C2 »
      • AJP8 (Speed8) 4,5 litres : « C5 »
    • Position 8 : Type de carburant : « P »
    • Position 9 : Clé de contrôle : *
  • Structure VDS 2
    • Position 4 : Type de véhicule : « C »
    • Position 5 : Génération de modèle :
      • mk1 : « A »
      • mk2 : « B »
    • Position 6 et 7 : Moteur :
      • AJP6 (Speed6) 4,0 litres : « 16 »
      • AJP8 (Speed8) 4,2 litres : « 11 »
      • AJP8 (Speed8) 4,5 litres : « 12 »
    • Position 8 : Type Moteur : « A »
    • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Structure VIS 2
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Mois de fabrication : *
    • Position 12 et 13 : Lieu de fabrication : « 01 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
  • Structure VIS 3
    • Position 10 : Année de fabrication : *
    • Position 11 : Lieu de fabrication : « B »
    • Position 12 et 13 : « 00 »
    • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la Cerbera, les structures de VIN connues pour le moment, sont les suivantes :
  • SDLFAC2P***01**** : Cerbera mk1 Speed8 4,2 litres (1996 – 1997)
  • SDLFAC5P***01**** : Cerbera mk1 Speed8 4,5 litres (1997)
  • SDLCA16A**B00**** : Cerbera mk1 Speed6 4,0 litres (1999 – 2000)
  • SDLCA11A**B00**** : Cerbera mk1 Speed8 4,2 litres (1998 – 2000)
  • SDLCA12A**B00**** : Cerbera mk1 Speed8 4,5 litres (1998 – 2000)
  • SDLCB16A**B00**** : Cerbera mk2 Speed6 4,0 litres (2000 – 2005)
  • SDLCB11A**B00**** : Cerbera mk2 Speed8 4,2 litres (2000 – 2005)
  • SDLCB12A**B00**** : Cerbera mk2 Speed8 4,5 litres (2000 – 2005)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents VINs pour la Cerbera
  • Orange : Architecture SDL / VDS1 / VIS2
  • Vert : Architecture SDL / VDS2 / VIS3
Image


Tuscan
WMI
  • Position 1 à 3 : « SDL »
VDS
  • Position 4 : Type de véhicule : « E »
  • Position 5 : Génération de modèle : mk1 & mk2 : « A »
  • Position 6 et 7 : Moteur :
    • AJP6 (Speed6) 3,6 litres : « 17 »
    • AJP6 (Speed6) 4,0 litres : « 16 »
  • Position 8 : Type Moteur : « A »
  • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Position 10 : Année de fabrication : *
  • Position 11 : Lieu de fabrication : « B »
  • Position 12 et 13 : « 00 »
  • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la Tuscan, les structures de VIN sont les suivantes :
  • SDLEA17A**B00**** : Tuscan mk1 Speed6 3,6 litres (2001 - 2005)
  • SDLEA16A**B00**** : Tuscan mk1 & mk2 Speed6 4,0 litres (1999 - 2006)
Le schéma ci-dessous récapitule les différents VINs pour la Tuscan
  • Vert : Architecture SDL / VDS2 / VIS3
Image


Tamora
WMI
  • Position 1 à 3 : « SDL »
VDS
  • Position 4 : Type de véhicule : « F »
  • Position 5 : Modèle de véhicule : « A » pour Tamora
  • Position 6 et 7 : Moteur : AJP6 (Speed6) 3,6 litres : « 17 »
  • Position 8 : Type Moteur : « A »
  • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Position 10 : Année de fabrication : *
  • Position 11 : Lieu de fabrication : « B »
  • Position 12 et 13 : « 00 »
  • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la Tamora, il y a une seule structure de VIN :
  • SDLFA17A**B00****

T350
WMI
  • Position 1 à 3 : « SDL »
VDS
  • Position 4 : Type de véhicule : « F »
  • Position 5 : Modèle de véhicule : « B » ou « C » pour T350
  • Position 6 et 7 : Moteur : AJP6 (Speed6) 3,6 litres : « 17 »
  • Position 8 : Type Moteur : « A »
  • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Position 10 : Année de fabrication : *
  • Position 11 : Lieu de fabrication : « B »
  • Position 12 et 13 : « 00 »
  • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la T350, les structures de VIN sont les suivantes :
  • SDLFB17A**B00****
  • SDLFC17A**B00****
Le schéma ci-dessous récapitule les différents VINs pour la T350
  • Vert : Architecture SDL / VDS2 / VIS3
Image


Sagaris
WMI
  • Position 1 à 3 : « SDL »
VDS
  • Position 4 : Type de véhicule : « S »
  • Position 5 : Génération de modèle : « A »
  • Position 6 et 7 : Moteur : AJP6 (Speed6) 4,0 litres : « 16 »
  • Position 8 : Type Moteur : « A »
  • Position 9 : Clé de contrôle : *
VIS
  • Position 10 : Année de fabrication : *
  • Position 11 : Lieu de fabrication : « B »
  • Position 12 et 13 : « 00 »
  • Position 14 à 17 : Numéro de série : ****
Pour la Sagaris, il y a une seule structure de VIN :
  • SDLSA16A**B00****


Reste à Faire
  • Grantura : Complet
  • Griffith (année 60) : Complet
  • Vixen : Complet
  • Tuscan (année 60) : Complet
  • Wedge / Tasmin :
    • Expliquer la différence entre le « DH » et « DE » ?
    • Après Avril 1985 VIN des 350SE, 390SE, 420SE, 420SEAC, 450SE inconnu
  • Série S :
    • Confirmer les VINs pour les V8S
  • Griffith : Complet
  • Chimaera : Complet
  • Cerbera : Complet
  • Tuscan : Complet
  • Tamora : Complet
  • T350 : Expliquer la différence entre « FB » et « FC »
  • Sagaris : Complet


Sources d’informations
Je liste ci-dessous toutes les sources d’informations qui m’ont aidé à construire ce post, en plus des contributions : Si vous souhaitez contribuer à l’enrichissement de cette base de données il suffit de communiquer votre VIN en remplaçant la clé de contrôle (position 9), l’année (position 10) et le numéro de série (position 14 à 17 si votre VIN commence par SDL ou position 15 à 17 si votre VIN commence par SA9) par le caractère *. Indiquez aussi votre modèle de TVR (motorisation) et son année et mois de 1ère mise en circulation.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par enzo94 le 08 août 2014 14:20, modifié 152 fois.

Avatar du membre
britmk4
Messages : 3035
Enregistré le : 28 mai 2005 23:28
Localisation : bretagne

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par britmk4 » 03 mars 2011 22:49

Salut Enzo,
Encore un sacré boulot :cheers:
mes n° de chim 400 immat en janvier 96 donc fabriquée en 95 si ça peut aider!
SDLDCC4P9SL01....
SDL CODE CONSTRUCTEUR TVR ENGINEERING
D CABRIOLET
C CARROSSERIE CHIMAERA
C CATALYSEUR
4 MOTEUR ROVER 3.9L
P CARBURANT ESSENCE
DIGIT DE VERIFICATION 0 à 9 ou X
ANNEE DE PRODUCTION R=1994
PERIODE DE CONSTRUCTION DE A à M
01 USINE DE CONSTRUCTION DE BLACKPOOL
ENSUITE NUMERO D'ORDRE DE PRODUCTION commençant par 1000 chaque année
A+

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 04 mars 2011 00:11

britmk4 a écrit :Salut Enzo,
Encore un sacré boulot :cheers:
mes n° de chim 400 immat en janvier 96 donc fabriquée en 95 si ça peut aider!
SDLDCC4P9SL01....
SDL CODE CONSTRUCTEUR TVR ENGINEERING
D CABRIOLET
C CARROSSERIE CHIMAERA
C CATALYSEUR
4 MOTEUR ROVER 3.9L
P CARBURANT ESSENCE
DIGIT DE VERIFICATION 0 à 9 ou X
ANNEE DE PRODUCTION R=1994
PERIODE DE CONSTRUCTION DE A à M
01 USINE DE CONSTRUCTION DE BLACKPOOL
ENSUITE NUMERO D'ORDRE DE PRODUCTION commençant par 1000 chaque année
A+
Merci britmk4 pour ta contribution, post principal mis à jour
Quelques corrections
- ton année de production est S donc 1995
- Pour les périodes de construction ça fait 12 lettres (le I est interdit dans les VIN) donc j'en déduis que le mois de construction est certainement Novembre

Questions : Sur les Chimaera c'est 4 litres, pas un 3,9 litres comme sir les Wedge 390

Le VIN sur ta "M" il est construit comment ?

Pour la série S je pense qu'il y en a un autre possible mais je ne l'ai jamais vu pour le moment : SDLDSN4P**B****** pour les V8S non catalysé post 1991
Modifié en dernier par enzo94 le 04 mars 2011 07:17, modifié 1 fois.

Avatar du membre
britmk4
Messages : 3035
Enregistré le : 28 mai 2005 23:28
Localisation : bretagne

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par britmk4 » 04 mars 2011 01:11

oui pour la production 95 comme je l'ai indiqué, mais immat janvier 96 donc fabriquée en nov ça peut coller.
pour la 1600M ça doit être un N° 3...FM avec F pour ford, il faut que je regarde dans le garage! la vixen c'est 2.../4
mais ça ne correspond pas avec des N° modernes, pour les M par ex on peut avoir 3586FM pour une méca ford 1600 ou
3 litres et la suivante 3587TM sera une Triumph avec le T.
A+

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 04 mars 2011 07:16

Ok Britmk4

Pour les M je suis pas surpris, la normalisation des VINs a eu lieu en 1981 donc pas étonnant qu'il soit difficile de comprendre un VIN

A+
Modifié en dernier par enzo94 le 04 mars 2011 09:06, modifié 1 fois.

Avatar du membre
baubau
Messages : 309
Enregistré le : 29 janv. 2009 14:02
Voiture(s) : TVR TUSCAN 4.3 MK3 LHD CGF
Localisation : Alsace

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par baubau » 04 mars 2011 08:35

concernant les Tuscan il n'y a possibilité que de connaitre le type de moteur et non la cylindré ? c'est étonnant non ?!

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 04 mars 2011 09:02

baubau a écrit :concernant les Tuscan il n'y a possibilité que de connaitre le type de moteur et non la cylindré ? c'est étonnant non ?!
Pour la Tuscan et la Cerbera, j'ai récupéré l'info sur le forum suite à une réponse de Supercopa, voir le lien ci-dessous
viewtopic.php?f=11&t=1220&p=8946&hilit=SDL+Tuscan#p8946

Maintenant ce n'est peut être pas la vérité absolue car je n'ai pas beaucoup d'éléments sur ces voitures. Après pour la cylindrée je ne sais pas si c'est une règle générale, non plus.

Tu peux contribuer en masquant les n° de série de ton VIN.

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 04 mars 2011 11:38

Mise à jour du post principal avec les données sur la T350, merci à eric340r :wink:

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 09 mars 2011 00:26

Mise à jour du post principal avec les informations récupérées lors du shooting pour les TVRs suivantes:
-> Chimaera
-> Griffith
-> Cerbera
-> série S

J'en ai profité pour remettre en forme le post pour que ce soit plus lisible 8-)

Merci à tous ceux qui ont bien voulu contribué :wink:

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 22 mars 2011 18:13

Mise à jour du post principal :wink:

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 23 mars 2011 18:01

Mise à jour du post principal avec le VIN des Sagaris et 3 structures pour le VIS

Je commence à avoir les idées plus claires sur ce qui s’est passé avec les VINs chez TVR. Je reste quand même prudent mais je pense avoir cerné les différentes structures pour le WMI, le VDS et VIS.

Il me manque les informations suivantes :
- Est-ce que les VINs de Griffith ont évolué après l’année 1997/1998 comme ceux des Chimaera et des Cerbera
- Certains codes moteurs (position 6 et 7) pour les Tasmins / Wedges, Chimaera et Griffith
- Le VIN pour les Tamora

Si les propriétaires veulent contribuer par MP ça serait cool, je suis pas loin de finaliser ce sujet :wink:

jerome_tlse
Messages : 131
Enregistré le : 07 sept. 2010 15:45

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par jerome_tlse » 24 mars 2011 13:38

pour la mienne

GRIFFITH 500
LHD
1er immat 05/2010
SDLDGC5P***01****

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 24 mars 2011 15:40

Merci Jérôme pour ta contribution :wink:

J'en conclus qu’à l’inverse de la Chimaera et de la Cerbera, le VIN des Griffith n’a pas changé à la fin de l’année 1997, c'est-à-dire que le VDS est resté dans la structure 1 et le VIS dans la structure 2.
Maintenant pourquoi la Griffith n’a pas basculé, je ne sais pas :?:

jerome_tlse
Messages : 131
Enregistré le : 07 sept. 2010 15:45

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par jerome_tlse » 24 mars 2011 16:31

oups...désolé, erreur dans le post précédent:

1er immat 05/1995....et non pas 2010

Avatar du membre
enzo94
Messages : 2298
Enregistré le : 03 août 2010 14:41
Voiture(s) : TVR S2 1990 Rouge
Localisation : Alfortville

Re: Décryptage des VINs de nos TVRs

Message par enzo94 » 24 mars 2011 16:43

OK merci pour la précision :wink:

Répondre